Proxmox 2 : compilation d’un kernel OpenVZ à partir des sources

Comme dirait Luke : même pas mal ! (d’abord…)

A part occuper (un peu) les geeks et frimer (bêtement) sur IRC, ça sert à quoi ?

Si comme bibi vous avez soumis un bug auprès des développeurs d’OpenVZ, la première chose qu’ils vont vous demander c’est, justement, de reproduire ledit bug avec un kernel OpenVZ « stock ». Donc là, forcément, pas moyen, va falloir s’y coller.

Sinon, et c’est ce qui m’intéressait le plus, en ayant accès aux sources il devient alors possible de modifier certains modules du noyau car, croyez le ou non, certains paramètres utiles sont hardcoded. Non seulement c’est mal mais en plus ça ennuie tout le monde.

Bref, je voulais juste augmenter la taille de la file d’attente du scheduler SFQ (Stochastic Fair Queue) mais pour cela, il est nécessaire de modifier directement les valeurs dans le code source.

Étape 1/10 : récupérer le « Source RPM » qui va bien même qu’il y a tout dedans

Pour cela, direction l’espace de download d’OpenVZ : http://download.openvz.org/kernel/

La branche stable actuelle est la « rhel6-2.6.32 » donc z’allions fouiller à l’intérieur et nous poser sagement dans le répertoire « current ». Là, parmi les différents RPM, il y en a un qui contient le mot « src » (flash, flash…) et il est facile à trouver vu que c’est le plus gros.

Ensuite, tant qu’on y est, nous allons récupérer la config du noyau adéquate dans le sous répertoire « configs ». Deux choix possibles en fonction de votre processeur,  32 ou 64 bits.

Mais, j’aperçois quelques feignasses dans le fond, alors voici le lien direct : lien-magique-toujours-à-jour-vers-le-dernier-noyau-openvz

Bon, ok, elle est nulle mais comme le lien change à chaque mise à jour, il est plus sûr de chercher le bon fichier soi-même.

Lire la suite…