Auto-hébergement : agrégation (bonding) de 2 lignes ADSL avec OpenVPN (1/2)

Ou comment doubler efficacement sa capacité de nuisance d’upload/download afin de conquérir le monde (youpi !).

On t’as reconnu Fantomas ! Ha non, mince, celle là je l’ai déjà faite…

Bon, déjà, je vous le dis tout de suite : l’image ci-dessous n’est pas un fake, même si l’upload peut vous sembler totalement « délirant » au premier abord (voir les explications plus bas).

bonding-adsl-openvpn

Ce test a été réalisé (si vous en voulez d’autres, bande de sceptiques que vous êtes, y’a pas de souci) avec deux lignes ADSL free.fr (mais sans aucune Freebox, na !) agrégées ensemble avec le module « bonding » du noyau Linux, le tout piloté par OpenVPN et quelques règles iptables/iproute2 pas piquées des hannetons.

Le trafic sortant était ensuite routé vers un petit VPS (à pas cher) puis vers un autre VPN (AirVPN, un service génial, plus tard un billet sur ce sujet), ce qui nous a donné cette adresse IP de sortie en… tadaaa… Hollande ! (La sent tu, tralalalalèèèère…)*

*L’ensemble de la rédaction ainsi que toute l’équipe de modération se désolidarise totalement de cette blague lamentable et présentent ses plus plates excuses à tous les VPN amis implantés dans des pays qui sentent gravement le fromage et qui se seraient sentis (sic !) agressés par ce jeu de mot des plus foireux. (Et, s’il vous plait, déconnez pas dans les commentaires, j’ai vraiment pas envie d’avoir le soldat Ryan Valls sur le dos.)

Bref, pour faire simple, l’agrégation de liens ADSL avec OpenVPN, ça marche (et si vous aimez le fromage qui pue pas que des pieds, faites donc un saut en Hollande, ou pas, c’est vous qui voyez).

Mais, comme toujours et avant de se lancer dans l’aventure, il y a quelques petits détails importants à prendre en compte et c’est ce que nous allons voir dans la suite de ce billet.

Un des premiers points importants concernant le bonding avec OpenVPN, bien au delà du débit (et là, « chérie », tu le sens mon gros upload…), c’est que votre FAI (que vous détestez car c’est un collabo, le genre à « vendre du beurre aux allemands » ) ne saura plus tout ce que vous branlez avec vos deux lignes ADSL : normal, une bonne partie du trafic (ou même tout le trafic si vous êtes complètement parano) ne transitera plus en clair.

Donc, gardez bien à l’esprit que vous aurez l’air, à vous tout seul, d’un « Usual suspects » en puissance et pour cause : que du trafic chiffré distribué sur deux lignes ADSL, c’est pas madame Michu au fin fond du Cantal (l’autre pays du fromage…) qui va s’amuser à ça.

Et si, en plus, vous vous amusez à envoyer des mails graveleux avec Thunderbird et PGP, alors là c’est le pompon…

Hé, Ho ! J’suis pas Crésus, ça coûte un bras deux lignes ADSL !

(Totalement) faux.

Si vous vous démerdez un peu, deux lignes ADSL, pour un particulier et en dégroupage total, ça ne coûte pas plus de 40 € TTC / mois (qui veut voir mes anciennes factures ?).

Le plus cher, dans l’histoire, ce sont les frais d’installation de France Télécom pour tirer/ouvrir/activer une seconde ligne (55 €) et, éventuellement, l’achat d’un « vrai » modem/routeur supplémentaire si, comme bibi, vous ne pouvez pas saquer (restons poli) les affreuses « machinbox » (toutes plus moisies les unes que les autres) fournies par les opérateurs.

Mmmmh… Ami auto-hébergé, tu sembles dubitatif, je peux le voir au fond de ton kernel (que tu mets à jour, hein !?).

Bon, ok, soyons précis : la TV via ADSL qui pixelise (ou non), je m’en contrefous comme de l’achat de mon dernier pull (pas plus de 15 € sinon c’est de l’arnaque : un enfant chinois ou indien surexploité sans vergogne 16 heures par jour ne vaut pas plus).

Bref, le tiers-monde se meurt mais souriez en attendant, bande de privilégiés que vous êtes, scrutez tranquillement les offres ADSL « nues » en promo : ce que vous voulez, c’est du « Vrai Nain Ternet™ » et pas l’ensemble de la merde télévisuelle déversée chaque jour sur le PAF.

Je vous le redis encore une fois : avec les « promos » permanentes, deux lignes ADSL (avec IP fixe ou non) chez de gros opérateurs, ça ne vaut pas plus de 40 € / mois.

Toujours pour info, FDN (mais si, vous savez, les trois « guignols » dans un garage qui n’ont strictement aucune légitimité dans le secteur…) estime que la bande passante d’un abonné ADSL coûte 3 € / mois.

Certes, les FAI ont d’autres coûts lié à l’infrastructure, au renouvellement des routeurs hors de prix, au personnel, aux boutiques, à la hotline. Encore que, sur ce dernier point, j’ai un léger doute.

Mais, surtout, ce sont les investissements massifs (et éhontés) dans des saloperies de boitiers certifiés « DPI Inside » qui, à mon avis, plombent leurs bilans (sans parler des dividendes illégitimes mais ça, c’est encore une autre histoire, éhontée elle aussi).

Tout ça pour dire que, je sais pas pour vous, mais perso je m’en contrefous car leurs technos liberticides pour faire du profilage marketing à tout-va, ils peuvent se la… Bref… En tous cas, bien profond (et, si possible, avec du gravier, du goudron et des plumes).

Lire la suite…