Auto-hébergement : ma ligne ADSL est morte, que faire ?

Bien fait ! Fallait y réfléchir avant…

Note à moi-même : configurer d’urgence un MX secondaire, planifier un hébergement de secours, acheter un second modem/routeur (on sait jamais…) et ne pas oublier d’ajouter le café ainsi que le sucre à la liste des courses.

Bref, mardi dernier dans la matinée, je sirotais tranquillement mon déca-cappuccino-triplement-recaféiné et paf : plus de débit, plus de ping, plus de connexion, plus rien.

Comprenez-moi bien : trois visiteurs déboulent chaque jour sur ce blog et, de ce fait, une interruption de service n’est pas envisageable. Bah vi, ce serait une perte grave pour l’humanité toute entière car Internet serait diminué.1

Gestion de crise dans la panique : comment gruger « Elle-Sait-Faire »

Dans l’immédiat, le problème n’est pas de savoir pourquoi la ligne ADSL a sautée mais de rétablir la connectivité au plus vite.

J’ai smartphone, OK. C’est un Android, OK. On peut faire du tethering, OK. SFR interdit formellement cette pratique dans ses CGV si on n’a pas souscrit cette option au prix fort, OK.

Heu… Ah non, zut ! Bon, faut voir. Non, en fait, et après avoir mûrement réfléchi 3 secondes : rien à foutre.

Un bon vieux WRT54GL avec un firmware tomato, n’empêche, c’est ‘hachement bien

Comme je suis de la vieille école, mon réseau est entièrement câblé (y’en a partout, c’est moche, les couleurs varient mais on se prend quand même les pieds dedans) : ben oui, la connectivité en gigabit, pour l’instant c’est pas possible en Wifi.

Sauf que, ô joie bonheur, maintenant que le smartphone autorise le partage de connexion en Wifi, z’allions demander au routeur de se connecter directement dessus et là, bingo : la connectivité est rétablie, avec un débit de merde mais au moins ça marche.

Si vous voulez faire la même manip :

  1. Activez le partage de connexion sur Android
  2. Configurez le WRT54GL en Wireless Client

Escroc ! Ton tuyau il est tout pourrave : ça marche pas, j’ai une page blanche

Z’êtes un peu lent quand même… Bienvenue dans le merveilleux monde du DPI.

« Elle-Sait-Faire » n’apprécie pas vraiment que ses clients l’abuse à sec et avec des graviers (même si, je vous l’accorde, dans certains cas c’est tout à fait justifié) : SFR détecte désormais le Tethering (modem).

En résumé, soit vous changez de User-Agent (mais vous risquez de vous faire gauler et votre prochaine facture va être sacrément salée), soit vous configurez un VPN vers un serveur distant.

Mais n’allez pas croire que, même en SSL, vous passerez inaperçu très longtemps : il est tout à fait possible de différencier une connexion légitime d’une autre si votre opérateur mobile dispose de l’équipement adéquat.

Mon voisin est un type bien : ouverture d’un accès Wifi sur sa machinbox

J’en ai d’ailleurs profité pour télécharger (nan, j’déconne, hein !) les 8 saisons de Dr House en VOST : on bosse son Anglais comme on peut.

Bref, la connectivité est de retour mais mon blog ainsi que mes mails persos sont toujours indisponibles car mon IP ne répond toujours pas. Et comme un con, j’ai collé des TTL de 4 heures au niveau des DNS (ce qui est une très mauvaise idée quand on veut « bouger » rapidement).

Note à moi-même : configurer également d’urgence un NS primaire sur la nobox ainsi qu’un NS secondaire chez Exca : c’est un gars vraiment bien, vous devriez le contacter. 😉

Bon, alors, c’est grave docteur ?

Non : seulement 24 heures d’interruption, les mails sont arrivés au fur et à mesure dans la journée suivante et le blog est à nouveau disponible. J’en ai profité pour mettre à jour WordPress dans la foulée.

Ceci étant, le problème reste entier : il va falloir s’organiser pour parer à la prochaine coupure.

A+

  1. Si vous ne voyez à qui je fais allusion, votre éducation est à refaire. ^^

Il y a 6 commentaires de gens bizarres, ce sont sûrement des drogués

Oui Jean-Pierre, je souhaite publier un commentaire assassin sur ce blog minable

(Votre adresse email ne sera jamais publiée, divulguée, revendue, broyée, atomisée, etc.)